Une cellule mafieuse nigériane arrêtée dans un centre pour migrants en Italie

La police italienne a arrêté 16 Nigérians, dont 3 femmes, sur les 21 recherchés dans le cadre d’une enquête sur une cellule mafieuse portant le nom de code « Vikings ». Elle opérait en Sicile, au cœur du plus grand centre pour demandeurs d’asile d’Europe, situé à Mineo, dans la province de Catane.

nstallé dans une ancienne base militaire, perdue au milieu de champs d’orangers, le centre d’accueil de Mineo a accueilli jusqu’à 4 000 migrants entre 2015 et 2016. Depuis ces derniers mois, ils sont moins de 1 500 à attendre la réponse à leur demande d’asile. Mais la structure reste une sorte de jungle où règne l’omerta, y compris parmi le personnel qui contrôle rarement les va-et-vient.

Selon les déclarations du procureur de Catane, c’est grâce au dépôt de plainte d’un Nigérian agressé qu’une enquête a été ouverte en septembre 2018.

Au fil des mois, la police a découvert que Mineo était devenu un carrefour du trafic de stupéfiants, géré par une bande de mafieux nigérians d’une violence particulièrement cruelle.

Les personnes arrêtées doivent répondre d’association criminelle de type mafieux, de trafic de cocaïne et de marijuana et de violences sexuelles aggravées. Le centre d’accueil sera fermé au mois de décembre prochain, a assuré le ministre de l’Intérieur et chef de la Ligue Matteo Salvini.

Auteur : Rfi

source:sanslimitesn

Share This: