Jacob Zumba accusé de détenir 30 millions de dollars appartenant à Kadhafi

L’affaire barrait la Une du journal sud-africain ce dimanche. L’ancien président sud-africain Jacob Zuma aurait reçu 30 millions de dollars de l’ex-guide de la Jamarihiya libyenne Mouammar Kadhafi. L’argent, précise le journal, aurait dû servir à garantir l’exil de l’ex-dirigeant libyen au cas où il eut été arrêté et traduit devant un tribunal ; où dans l’autre cas, être remis à sa famille s’il était tué. Le dirigeant a effectivement été tué le 20 octobre 2011 dans une offensive de forces rebelles soutenue par les puissances occidentales.

Sauf que le président Jacob Zuma n’a jamais fait cas de cet argent, à plus forte raison le remettre aux autorités libyennes, souligne le Sunday Times. Au contraire, il aurait été stocké dès 2011 dans une chambre forte dans la résidence privée de M. Zuma, avant d‘être transféré à eSawatini, l’ancien Swaziland, où le roi Mswati III était informé.

Sigh! I owe millions in legal fees… I’ve asked you to assist with that one title deed in order for me to sell that house. I now hear that I have been keeping money belonging to my late brother Gaddafi. Where’s this money because His Majesty knows nothing about it? https://t.co/HputtXav1f

Pour Jacob Zuma, toutefois, il ne s’agit que de pures affabulations. Jamais il n’a entendu parler de cette affaire, et il ne posséderait aucun fonds appartenant à son ancien homologue. « Je dois des millions de dollars en frais de justice (…) J’entends maintenant que j’ai gardé de l’argent appartenant à mon défunt frère Kadhafi. Où est cet argent parce que Sa Majesté (Mswati, Ndlr) n’en sait rien ? », a-t-il écrit dans un tweet ce mardi.

Même réaction du côté de l’actuelle diplomatie sud-africaine. La ministre des Affaires étrangères Lindiwe Sisulu a du reste démenti l’information. Elle a toutefois affirmé que l’Afrique du Sud n’hésiterait pas à ouvrir une enquête si la partie libyenne l’exigeait.

La fortune de Mouammar Kadhafi a constitué et continue d’alimenter polémiques et fantasmes sur le continent et au-delà. En avril, le gouvernement d’union nationale internationalement reconnu a entrepris de rapatrier tous les fonds prêtés par Mouammar Kadhafi à ses pairs africains. Une tâche d’autant plus difficile qu’elle doit tenir compte de l’aspect officieux qu’ont pu revêtir ces transactions.

En 2017, un rapport du Conseil de sécurité des Nations unies faisait était de plusieurs milliards de dollars appartenant à Libye qui seraient repartis dans plusieurs pays africains, dont une grande partie en Afrique du Sud. Mais pour l’heure, des informations exactes et vérifiables sur le montant de ce présumé argent sont inexistantes.

Avec africanews

source:afriquemedia

Share This: