Ce que l’on sait du crash d’un avion d’Ethiopian Airlines qui a fait 157 morts

Les enquêteurs de l’Agence éthiopienne de l’aviation civile, actifs sur le lieu de l’accident depuis dimanche après-midi pour récolter le maximum d’indices, devraient être prochainement rejoints par une équipe technique de Boeing. Le PDG d’Ethiopian Airlines, Tewolde GebreMariam, a indiqué que l’enquête serait menée conjointement avec des enquêteurs américains. Lundi, les deux boîtes noires du Boeing 737 MAX 8 ont été retrouvées, a annoncé la compagnie aérienne : celle contenant les enregistrements des conversations à bord du cockpit et celle renfermant les données de vol.

A Nairobi, le crash de dimanche était dans toutes les têtes lundi matin à l’ouverture de la conférence annuelle du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), qui a son siège mondial dans la capitale kényane. Les drapeaux des pays membres qui flottent habituellement dans l’allée du quartier général du PNUE ont été retirés, laissant seule la bannière bleue des Nations unies, hissée à mi-mât. Une minute de silence a été observée à l’ouverture de chaque réunion. Plusieurs personnes devant participer à la conférence se trouvaient à bord de l’avion, notamment un haut responsable du ministère marocain de l’énergie et des mines et un professeur de l’université marocaine Hassan II.

source:sanslimitesn

Share This: